Le mot du mois

Le mot du mois de mai
A propos de consommation responsable...

Le concept de commerce équitable, connoté Nord-Sud à l'origine, tend à se généraliser sur l'ensemble des rapports commerciaux. On ne peut que s'en féliciter puisque l'exploitation des petits producteurs par les grands groupes de distribution n'est malheureusement pas réservée aux paysans du Sud...

Mais il serait trop facile d'en rester à la dénonciation des pratiques de ces distributeurs ? C'est alors que se pose avec encore plus d'acuité la question de la responsabilité du consommateur. La qualité intrinsèque du produit ne justifiant pas le plus souvent une différence de prix, il est de plus en plus nécessaire d'aller voir comment il est produit et les effets « collatéraux », sociaux et environnementaux, de ce COMMENT. Ces effets ont aussi un coût pour le consommateur-citoyen d'aujourd'hui et encore plus pour celui de demain.
D'autres questions surgissent alors en corollaires : cette réflexion est-elle un privilège de plus réservé à la classe sociale la plus fortunée ?
La collectivité ne doit-elle pas introduire des dispositions fiscales (par ex. baisse de TVA) permettant au plus grand nombre d'avoir accès aux « bons » produits ?
Quel peut être le rôle des labels ou agréments divers dans ces processus discriminants ?

Une fois encore un problème complexe, impactant fortement le présent et l'avenir de nos sociétés, ne peut trouver de solution que par une action conjuguée et persévérante des différents acteurs, producteurs, consommateurs, épargnants et politiques...

Dominique Carliez, gérant de la CIGALES Adanson Maintenant
Partager