Témoignages de CIGALES : Des Pépètes Aux Pépites

Des Pépètes Aux Pépites : nouvelle CIGALES à Paris !
Témoignage de Vincent et Adrien, gérant et co-gérant du club 

Les 8 fondateurs Des Pépètes Aux Pépites ont pris la pause et Vincent et Adrien ont accepté de répondre à quelques questions.
Leur témoignage ci-dessous.


En haut : Claire, Cyril
Au milieu : Vincent, Vincent, Laurence, Marie, Adrien
En bas : Alice

Prénoms : Vincent et Adrien
Ages : 28 et 25 ans
Professions : Ingénieurs
Habitent à : Paris


Comment avez-vous découvert les CIGALES ?

Adrien est allé au salon de l'entrepreneuriat dans le cadre de son travail dans un centre de co-working, où il a eu la joie de rencontrer Coline*. Il avait déjà entendu parler des CIGALES lors de rencontres liées à l'ESS (pot YESS notamment). C’était donc l'occasion d'en apprendre davantage et de provoquer une réunion d'informations sur Paris. Là, nous avons pu rencontrer les six autres membres fondateurs des Pépètes aux Pépites.


Pouvez-vous nous présenter votre club ?

Nous sommes un club résolument ouvert, centré sur l'humain. Avec des profils assez hétérogènes dans nos parcours pro et nos engagements sociaux, depuis l’étudiante en urbanisme à la biologiste cellulaire, en passant par l'auditeur financier.

Motivés par l'idée de développer l'entrepreneuriat social autour de nous, nous trouvons dans les CIGALES le moyen de concrétiser notre envie d'agir. Nous souhaitons maintenir une cohésion de groupe importante à travers des valeurs fortes telles que l’entraide, la bienveillance, la diversité ou encore la Do-ocratie (de l'anglais "to do", faire : le pouvoir à ceux qui participent) pour que chacun puisse apporter son énergie et trouver sa place. Enfin, c'est aussi pour apprendre et grandir ensemble que nous sommes réunis.

Nous voulons pouvoir aider des projets de tout type, en misant sur l'équilibre de notre portefeuille sur le plan financier, mais aussi sur la diversité de ses impacts. Notre approche est pragmatique et rigoureuse pour investir dans des projets à fort potentiel de croissance.

Au-delà de ces considérations, c'est surtout l'union entre grande gastronomie et humour de haut vol qui nous attire une fois par mois.


Pourquoi vous êtes-vous proposés pour devenir (co-)gérants ?

La fonction de gérant répond à notre volonté d'implication dans la CIGALES. Nous avons envie que le club fonctionne et le rôle (que nous avons secondé par un co-gérant) constitue, au-delà de ses fonctions administratives, l'un des garant de la cohésion et de la dynamique du groupe. Le gérant a le devoir et la légitimité de faire évoluer le cadre et la culture de la CIGALES, afin de favoriser l'expression des individualités dans un sens qui profite à tous.

Toutefois, fixer des rôles formels et officiels ne constituent pas la panacée à la bonne gestion du groupe. Cela ne reflète d'ailleurs pas le mode de fonctionnement évolutif et responsabilisant que nous souhaitons bâtir : les animateurs, les hôtes et les secrétaires des réunions changent ainsi à toute rencontre. Ce sera donc à chacun(e) de donner l'impulsion pour avancer et construire !


* Coline est chargée de développement à l'Association Régionale des CIGALES d’Île-de-France et aide à la création de nouveaux clubs CIGALES sur le territoire.
Partager