La CIGALES l'Arrosoir à Déclics soutient Bomoï


Zoom sur Bomoï, entreprise de cosmétique bio, fraîchement cigalée
La CIGALES L'Arrosoir à Déclics soutient Bomoï dans son projet de développement 
Sandrine, David, Charlotte et les 9 autres citoyens membres de la CIGALES L’arrosoir à Déclics avaient rendez-vous le 18 mai dernier au Pré-Saint Gervais.  L’objectif de la soirée : la signature d’une convention de 5 ans pour apporter le soutien financier et humain au développement de Bomoï, entreprise de cosmétique bio.

A l’initiative de ce projet, Céline revient sur les origines de Bomoï. « Je souhaitais faire vivre l’héritage de ma grand-mère guadeloupéenne qui m’a initiée aux vertus des plantes et à leur respect ».  Après 10 ans dans l’audiovisuel, « je mûrissais le besoin d’apporter ma pierre à l’édifice et de devenir acteur du bien-être et de l’environnement, un secteur en plein essor ».   


Julien et Céline, deux des trois porteurs du projet Bomoï



Elle s’associe alors à Jérôme et Julien qui apportent des compétences complémentaires au projet. L’entreprise est ainsi créée sous la forme d’une SCOP (coopérative), « cela cohabitait harmonieusement avec mon projet, ma philosophie et mon état d’esprit » explique Céline. Bomoï commercialise aujourd’hui les tryptiques verts et blancs, 2 gammes de cosmétiques multi-fonctions adaptées à toutes les peaux.


Après 4 ans d’exercice, Céline et ses 2 associés souhaitent donner un nouvel élan à l’entreprise. « La mise en œuvre d’une stratégie commerciale est devenue inévitable, on ne peut pas être au four et au moulin et vendre le pain » explique Céline. Le développement d’un nouveau tryptique est prévu pour proposer des produits plus standards, « mais cela demande un lourd travail de recherche et développement » témoigne de son côté Julien.


Le Club L’arrosoir à déclics répond présent à l’appel de Bomoï, en apportant 1 000 euros au capital de l’entreprise. Ce soutien s’est concrétisé le 18 mai dernier au domicile de Céline, soirée durant laquelle les cigaliers en ont profité pour tester les différents produits. De quoi devenir de véritables ambassadeurs de la marque.

La CIGALES L’arrosoir à déclics fait partie des 29 clubs franciliens  qui contribuent à une économie alternative et solidaire à travers le soutien à des entreprises à vocation sociale, environnementale ou culturelle. C’est le deuxième investissement du club depuis sa création en 2015.
En savoir plus sur Bomoï : http://www.bomoi.fr

Fanny Darbois - CIGALES l'Arrosoir à Déclics
Crédit photos : Mélanie Viale - CIGALES l'Arrosoir à Déclics
Partager