Les CIGALES visitent le restaurant Ô3têtes !


Les CIGALES visitent le restaurant Ô3têtes !

 

Mardi 21 Juin, 29 avenue Nelson Mandela - 93240 Stains

 

Une balade dans le Grand Paris ? Allez rendre visite à Stains !

Pour fêter l’été, nous sommes allé-e-s à Stains (93) voir le local du restaurant « Ô3têtes » dans le quartier du Clos Saint Lazare. 
Sélimata Diarra, la gérante, aidée de sa mère (en cuisine) et de son frère (pour la livraison), voire d’une quatrième personne en salle, proposera des plats africains et européens sous forme de buffet à volonté. 
Le restaurant veut promouvoir la culture africaine à travers différentes activités : restauration, café littéraire, danse....

C:\Users\utilisateur\Desktop\DSCN0919.JPG

2016/06,  Alice (DPAP), Sélimata Diarra, Françoise (Coup de Pousse).
Derrière, se trouvent les boutiques qui ouvrent peu à peu, le local est à droite (hors cadre).


Le Clos Saint Lazare est un quartier de Stains où la population concentre un certain nombre de difficultés socio-économiques : désertification des activités commerciales et économiques, taux de chômage important, particulièrement pour les jeunes, précarité énergétique, accessibilité aux transports en commun peu performante…
L’amélioration des conditions et du cadre de vie dans le quartier est au cœur des nombreux dispositifs publics de transformation urbaine et sociale du quartier déployés sur le quartier depuis les années 1970 : HVS, DSQ, ZUS, ZFU, PRU… 

En 2006, la Municipalité, Plaine Commune et l'Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine (ANRU) ont lancé un vaste de projet de réhabilitation (1277 logements), de démolition/reconstruction (524 logements détruits puis rebâtis) et d’aménagement (création d’un groupe scolaire complet). Ce programme touche à sa fin aujourd’hui, mais est encore en phase travaux sur la partie Nord-Est, Est, du quartier. Autant dire que nous avons déambulé parmi de nombreuses grues et de récentes constructions !!

Ô3têtes, le projet de Sélimata Diarra

Et, au centre de ce quartier en pleine transformation, une jeune femme dynamique, énergique, rayonnante, complètement motivée par l’idée de monter son restau dans sa ville, son quartier! 
Une opportunité s’offre à elle dans le cadre de l’aménagement d’un linéaire de 7 commerces sur la place Nelson Mandela. Son local est situé dans ce tout nouveau mini-centre commercial où les boutiques (boulangerie, boucherie, pressing, opticien, « coccimarket », pharmacie) ouvrent peu à peu. 
Ô3têtes fait 125m² et donne sur une belle terrasse.

Les lieux sont entièrement neufs, des travaux d’aménagement sont encore à faire (installation des cuisines, des cloisons, mise en place de la déco, etc.). 
Sélimata espère pouvoir ouvrir pour les fêtes de fin d'année ou tout début 2017!

Pour quel public ? Quel modèle économique pour ce restaurant ?

L’activité principale se concentre autour du buffet à volonté:
Entrées chaudes et froides (pastels au thon, samoussas, œufs cachés, salade de piklis) ; plats chauds (thiep poulet, attièké poisson, yassa viande, mafé, plats végétariens) ; desserts (salade de fruits, dégué coco, gelée de bissap). 
Alors, laissez-vous tenter !



Source d'animation et de vie, Ô3têtes propose aussi un service de livraison aux salariés des entreprises voisines (et/ou de celles dont Sélimata garde les commandes signées dans le cadre de l’incubateur Plaine de Saveur). Les livraisons seront faites en triporteur ou en vélo dans un périmètre limité (Stains, limite Saint Denis et limite Pierrefitte). 
Un partenariat avec Bicyclaide ne pourrait-il pas être envisagé?
La famille Diarra cherche un moyen de limiter les emballages des livraisons et réfléchit à un système de consigne (ou de recyclage).

Un buffet ? oui, mais à quel prix ?

Une étude de marché a permis de déterminer les tarifs : le buffet à volonté (entrée+plat) est fixé à 12 euros le midi et 16 euros le soir. 
Un « snacking »  sera proposé autour de 5,50 euros. 

L’idéal serait de faire 42 couverts le midi et au moins 10 le soir, ce qui semble tout à fait possible dans ce quartier dynamique.
Certains produits sont issus de l’agriculture biologique comme la fleur d’hibiscus, le tamarin, la semoule de manioc...
limata veut associer produits exotiques (mangue, goyave, papaye, gingembre), produits locaux et des produits africains (banane plantain, manioc, patate douce) et proposer ainsi une cuisine créative & innovante ; qui sait se renouveler !

Un restaurant, mais pas que !      

Des activités connexes seront mises en place pour promouvoir la culture africaine, l’intégration, la découverte de l’autre et les échanges interculturels :         
- ateliers autour de la danse (Sélimata est membre d’une association africaine où elle propose des cours de danse aux adhérent-e-s)     
- décoration et café littéraire autour de l’Afrique.
De plus, une fois par trimestre, le restaurant organisera un événement comme des rencontres (auteurs, conteurs, chanteurs) ou des  expositions. La cuisine (symbole du partage) est une approche qui permet de rassembler et de parler de la culture d’un pays sans même avoir à voyager.

Riche d’une expérience en restauration en tant que gérante à Saint-Denis, Sélimata est aussi soutenue par la coopérative Pointcarré et elle est incubée par Plaine de Saveur où elle peut déjà tester (à grande échelle) ses recettes !
Actuellement, Initiative  Plaine Commune a soutenu le projet en accordant un prêt d’honneur d’un montant de 12 000 euros.
Sélimata espère pouvoir ouvrir pour les fêtes de fin d'année ou tout début 2017!

Sélimata a besoin de soutien... mais pas uniquement d'un point de vue financier! 
Elle recherche des personnes qui pourraient alimenter le site web du restaurant (O3têtes). Une assistance sur WordPress serait également bienvenue.


L’inauguration de la place Nelson Mandela, ce samedi 17 Septembre 2016, a été l’occasion pour Sélimata, alors même que son restaurant n’est pas encore ouvert, de se faire connaitre: subventionné par la mairie et l’EPARECA, Ô3têtes a assumé le buffet de l’évènement !





 Françoise (Coup de Pousse), Alice et Clément (Des Pépètes aux Pépites)
Partager