Les CIGALES soutiennent la FROMENTELLERIE, une fromagerie bio dans une ferme familiale d'IDF


Lancement réussi de la « Fromentellerie », ce 23 septembre 2017 ! Production à la ferme de fromages, faisselle et yaourts bio. Une fromagerie mise sur pied par un paysan passionné, à l'esprit d'innovation et d'humanisme souligné par les représentants politiques venus assister à l'inauguration. Le projet est soutenu par des financements tant privés que publics, dont un apport de 9 Cigales pour 18000 euros. 

Inauguration de la Fromentellerie 2017


La Fromentellerie est une SARL de production produits laitiers frais et de fromages fermiers bio holostiques située dans la ferme de Beaulieu, à Pécy, en Seine-et-Marne (77). La fromagerie a ouvert  en mars 2017, après 3 années de préparation du projet.


Le 23 septembre 2017 la Fromentellerie inaugurait officiellement sa fromagerie, en présence de Jean-Jacques Barbaux, président du département de Seine-et Marne, de Bruno Gainand, maire de Pécy, et de Christian Jacob, député de la 4ème circonscription de Seine-et-Marne.


Le paysan et dirigeant de la Fromentellerie Yves de Fromentel, recevait une centaine de personnes au domaine familial de Beaulieu (domaine que la famille maintient depuis 7 générations et qui accueille aussi séminaires, parties de chasse ou tir à l'arc).
                                                                                                                 
Un film fut projeté qui sera en ligne prochainement (https://m.facebook.com/LAFROMENTELLERIE ou www.ledomainedebeaulieu.com)




Cela nous a demandé beaucoup d'efforts mais on y est arrivés "

L’inauguration fut l’occasion pour Yves de Fromentel de nommer et remercier les nombreux financeurs : les 9 CIGALES, les souscripteurs du crowdfunding (30000 euros), le département 77 (subvention de 50000 euros), « Initiative Melun Val de Seine » et « Initiatives France » (chacun un prêt d’honneur de 15000 euros),  AFILE (18500 euros de prêt), le Crédit coopératif, et certains amis qui ont prêté également.

De 2014 à 2017, 9 Cigales ont apporté 18000 euros, servant à acheter la structure de la fromagerie. 

Les soutiens personnels ont également été essentiels au démarrage du projet: le fromager voisin Ottman, le professeur Joyeux (qui a dédié une newsletter à la Fromentellerie), le cercle familial (l’épouse d’Yves et leurs deux enfants, dont sa fille Maylane qui fait tourner l’atelier de la Fromentellerie). « Ma famille et la foi me permettent de continuer ».


La fromagerie concrétise l’agriculture bio-hollistique défendue par son dirigeant

La Fromentellerie incarne l'agriculture bio holistique que défend Yves de Fromentel. L’activité de transformation du lait a existé jusqu’en 1976 à la ferme de Beaulieu. Elle renait à la ferme en 2017! L'IRABE prone ce type d’agriculture depuis 40 ans.


La fromagerie transforme exclusivement le lait bio de la  ferme (jusqu'à 600 l / jour ). Le lait provient des vaches élevées par Yves de Fromentel sur la ferme, de races jersiaises, Norvégiennes et holstein et leur croisement, et leurs veaux qui deviendront des vaches productrices au bout de 2 ans et demi.  

Tous les produits sont certifiés "bio": tommes, petits « Beaulieu », fromage blanc, fromage frais en faisselle, yaourts nature et aromatisés. L'affinage des fromages est fait sur place.

La Fromentellerie distribue en « circuit court », notamment 11 AMAP. N’hésitez pas à prendre contact pour étendre le réseau de distribution en IDF ! 

Le dirigeant lance un appel aux politiques pour "amorcer la pompe"

La Fromentellerie fonctionne actuellement avec un fromager, l’épouse d’Yves et Maylane de Fromentel à temps (plus que !) plein. 

Yves de Fromentel souligne les difficultés de cette activité paysane : main d'œuvre difficile à trouver, charges sociales, frilosité du système bancaire et course sans fin aux économies d'échelle,  « le temps ne s'arrête jamais ce qui rend difficile une vie  familiale paisible »  … le dirigeant exhorte les représentants politiques à aider l'apprentissage (des 13 ans!), revoir la base des primes européennes (base Unité Gros Bétail plutôt qu’hectare), baisser les charges ... et créer les conditions d’une "paysannerie au service des consommateurs et non au service de la finance ". On recenserait uniquement 4 éleveurs de vaches bio en Ile-de-France… Avis aux interessés !

Les politiques de toutes représentations (commune, département, parlement) ont souligné l’esprit d’innovation et d’humanisme de Yves de Fromentel et le vecteur économique important de son activité paysanne. Le président du Département 77 voudrait faire entrer les produits locaux en circuit court dans la restauration des collèges. C'est une bonne nouvelle !

Magali de Cigalfortville



Partager