Les CIGALES se mobilisent pour la librairie l'Etabli!

L’établi, où Jean de la Fontaine et sa cigale continueront d’émerveiller les lecteurs.



C’est une belle histoire que celle de L’Etabli, librairie indépendante crée il y a neuf ans à Alfortville, dans le Val-de-Marne, ville atypique entre Vincennes et Créteil, Vitry-sur-Seine et Maisons-Alfort. Une ville toute en longueur, au confluent de la Marne et de la Seine, de 45 000 habitants, 15 écoles et trois collèges, un lycée, un tissu associatif très dynamique, un pôle culturel, mais pas de librairie.

Sylvaine Jeminet, ancienne journaliste, a gagné son pari. Avec un premier associé, elle convainc l’Adelc, Association pour le développement de la librairie de création, de la viabilité d’une librairie à Alfortville. Avec seulement 5 % des parts, c’est pourtant un soutien indispensable, et un prêt de 30 000 € à taux Zéro.

Un projet collectif porteur de sens pour Alfortville

Sylvaine s’entoure, rencontre, propose, et devient vite incontournable dans la ville : ateliers avec la médiathèque, ateliers hors les murs dans les cités du sud de la ville, création du prix des écoliers en partenariat avec les maternelles de la ville, salon du livre annuel avec les auteurs de la ville. Se crée autour d’elle un réseau d’amis, qui se constituent en association, Les Amis de l’Etabli. Marc anime les ateliers d’écriture, Armelle et Annie animent les lectures et les ateliers jeunesse, Marie, Odile, Jane, Sandrine, Nathalie, Olivier, Thomas, Lucas, Daisy, Dominique, Ségolène, Nadia, Paul… et tous les autres apportent leurs idées et leur aide pour les « tonnelles » dominicales, jour de marché, où la librairie invite des auteurs à la rencontre du public, entre étals de légumes et babioles à un euro.

Mais en 2017, la librairie atteint un seuil critique: le local n’est pas assez grand pour répondre aux besoins d’accueil d’un public fidélisé, et pour gérer les commandes du marché public qu’elle a remporté. Les recherches de nouveau local sont longues et infructueuses, et une inondation a raison de Sylvaine et son deuxième associé. Celui-ci trouve un job plus sûr. L’avenir de la librairie est incertain. 



Une mobilisation citoyenne importante pour soutenir l'Etabli

C’était sans compter sur le soutien indéfectible des Amis de l’Etabli, des clients fidèles, et autres réseaux constitués autour des écoles, des parents d’élèves et des associations de la ville.
De bouche à oreille et d’associations en associations, la Cigalfortville s’est rapprochée de Sylvaine en Juillet 2017, et a présenté l’Association des CIGALES d'Île-de-France aux Amis de la librairie. Ceux-ci ont obtenu le prêt d’un local par la municipalité pour trois (puis cinq) mois et un déménagement provisoire est prévu en Août. C’est ainsi que la Cigalfortville a aidé Sylvaine à constituer un dossier d’aide au déménagement pour la bourse au projet qui se tenait justement à Alfortville en Septembre 2017. Et c’est ainsi que Sylvaine a brillamment attisé la curiosité des amoureux de la lecture et de la culture, convaincant 4 CIGALES de s’associer à elle, racontant son projet et le mythique déménagement du mois d’Août où une chaîne humaine de plus de 100 personnes s’est constituée pour parcourir les quelques centaines de mètres nécessaires entre les deux locaux. Opération magistrale renouvelée début 2018, dans le nouveau local 8 rue Cuillerier.

La concrétisation de la prise de capital a eu lieu en mars 2018. Cigalforville, Terres Natives, Les Petits Ruisseaux et Saravah détiennent à présent 5% chacune du capital de l’Etabli, l’Adelc restant associé avec ses 5 % d’origine. Entre prise de capital et apport en compte courant d‘associé, les 4 CIGALES ont versé 8500 € à l’Etabli, favorisant la signature du bail et la caution de banque.
Des actions et des initiatives qui portent leurs fruits

Un apéro solidaire le 1er juin nous a permis de fêter ce partenariat, et de répondre aux interrogations des invités intéressés par la finance solidaire.

Un an plus tard, nous sommes fiers, ayant reçu en juillet 2018 le premier bilan de l’Etabli pour la période avril 2017 – mars 2018, de constater une augmentation de chiffre d’affaires de 8 %.
La librairie a su conserver sa clientèle, elle a organisé cette année et malgré les changements de locaux de nombreuses rencontres (Nancy Huston, Denis Hirson, Brigitte Giraud ou Gilles Clément, Baudoin, Troubs...) et évènements (lecture de L’Etabli dans la librairie par le Théâtre Studio de Vitry, lecture de L'Affranchie, ateliers d'écriture, lectures en tête à tête, prix des écoliers etc). Elle a continué son travail de liaison sur l'ensemble du territoire alfortvillais (participation au projet du street artiste JR, invitation d'auteurs à la Courcyclette, un nouveau tiers lieu sur Alfortville, à la Médiathèque, lectures au jardin partagé Rosa Parks, festival Partir en livre).
Enfin, une deuxième libraire, Emilie, est recrutée à mi-temps, et, nous l’espérons, pourra intégrer un temps plein prochainement. 





Hélène pour la CIGALES Cigalfortville

Partager