Vous le saviez, vous ne le souhaitiez sûrement pas, mais ça a fini par se produire. Bérangère et Aïta s'en sont allées vers d'autres aventures. Les aux-revoirs se sont multipliés, rappelant ainsi que ce n'était qu'un au-revoir. Depuis, un nouveau duo s'affaire : Mélissa et Pauline. Nous avons le plaisir de vous les présenter !

Découvrez Mélissa, nouvelle chargée de mission ESS, en apprentissage


 

Mélissa est en charge des activités de sourcing de projets à impact, d’animation de la vie associative tout en contribuant à la vision stratégique pour développer le réseau d’épargnants solidaires et de structures soutenues par les CIGALES en Île-de-France.

 

 

     Mélissa, peux-tu nous présenter ton parcours ? 

Après l’obtention de mon baccalauréat, j’ai stratégiquement choisi la carte de la polyvalence avec une licence pluridisciplinaire en Administration Économique et Sociale. En effet, j’ai toujours su que je voulais un travail où l’humain serait au cœur des missions, mais il était bien trop tôt pour identifier le travail de mes rêves. A l’issue donc de cette formation, j’ai entendu parler du secteur de l'Économie Sociale et Solidaire (ESS) fondé un principe de solidarité et d'utilité sociale où l'humain est au cœur de l’économie. Séduite par ces entreprises qui adoptent des modes de gestion démocratiques et participatifs, j’ai alors intégré en 2020-2021, le Master 1 ESS à l'Université du Mans (72) afin de contribuer à pérenniser ce système. Toujours dans cette vision, je me spécialise pour le Master 2 en Insertion et Entreprenariat Social et Solidaire à l’université Gustave Eiffel de Paris en alternance. L’association des CIGALES œuvrant dans le secteur de l'entreprenariat social et la finance scolaire, j’étais curieuse de découvrir cet univers et quoi de mieux qu’une structure en adéquation avec ma spécialité universitaire.

 

           Qu'est-ce-que l'association des CIGALES d’Île-de-France peut t'apporter dans ton projet ? 

L’association m’offre non seulement une immersion privilégiée au cœur de la finance solidaire mais aussi une découverte de la gestion de projet en milieu associatif sous tous ses angles. La polyvalence des missions me fera toujours sortir de ma zone de confort ce qui me permettra de me redécouvrir dans une dynamique de challenge et perfectionnement. 

Prôner et faire connaître l’ADN des CIGALES, aller à la rencontre d’acteurs engagés, développer le réseau en Ile-de-France me permettront de développer des compétences indispensables pour la carrière de chargée de mission ESS que je souhaite embrasser.

 

           Que pouvons-nous te souhaiter pour cette année d’apprentissage ? 

En ma qualité d’apprentie, que cette expérience soit riche en apprentissage de tout genre, aussi bien au niveau professionnel que personnel. Que je puisse aider de près ou de loin l’association à atteindre les différents objectifs stratégiques notamment gagner en visibilité et accroître le nombre de club CIGALES et de cigaliers en Île-de-France sur les différents territoires.

La dernière chose que vous pouvez me souhaiter est d’affiner mon projet professionnel et aussi construire un héritage solide à léguer au moment voulu comme l’ont fait Aïta et Bérangère. 

 

 

 

Partager